Bilan de compétences

"Le bilan de compétences a pour objet de permettre au bénéficiaire d'analyser ses compétences professionnelles et personnelles ainsi que ses aptitudes et motivations afin de définir un projet professionnel et, le cas échéant, un projet de formation."

La pratique du bilan de compétences est encadré par une loi, afin de protéger les bénéficiaires de toute pratique manipulatoire, coercitive, ou sans rapport avec ses objectifs. Ainsi, chaque centre de bilan de compétences se doit de respecter certaines règles déontologiques.

 

Règles déontologiques fixées par la loi sur les bilans de compétences : 

 

1) Le respect du consentement du bénéficiaire à réaliser un bilan de compétences,

2) Le respect du secret professionnel,

3) Des investigations en lien direct avec l'objet du bilan de compétences,

4) Le recours à des méthodes et techniques fiables, mises en oeuvre par des professionnels qualifiés,

5) L'organisation du bilan de compétences en trois phases identifiables : 

  • Phase préliminaire, qui permet au bénéficiaire de préciser et d'analyser ses besoins, et de s'engager dans sa démarche de bilan de compétences avec discernement.
  • Phase d'investigation pour identifier les éléments déclencheurs du processus de changement dans lequel il s'inscrit, de mieux appréhender ses valeurs, ses intérêts, ses aspirations, motivations, compétences, connaissances, aptitudes, de déceler ses ressources et potentialités, de construire avec ces éléments des stratégies d'évolution professionnelle, et de définir les moyens à mettre en œuvre pour les concrétiser,
  • Phase de conclusion : restitution des résultats, identification des actions à mener, remise de la synthèse du bilan."

Compétences Plurielles s'engage auprès de vous à respecter ces règles déontologiques, garantes de l'efficacité de votre démarche.

A quoi peut vous servir un bilan de compétences ?

 Le bilan de compétences a été créé pour donner à chaque actif (salarié, ou en recherche d’emploi), la possibilité d’être accompagné dans sa propre construction d’un ou de plusieurs projets de mobilité professionnelle réaliste et réalisable, interne ou externe.

 

Le bilan de compétences s’inscrit dans un processus de sécurisation du parcours professionnel du salarié.

 

Les objectifs de chaque bilan sont fixés par le bénéficiaire, avec le conseiller, lors d’une phase préliminaire. Le bilan de compétences répond aux besoins spécifiques exprimés par chaque bénéficiaire.

 

Quelques exemples, parmi d’autres :

 

- Se préparer à une nouvelle prise de poste,
- Savoir comment faire pour évoluer dans son métier actuel, construire une stratégie de mobilité interne, et en faciliter la négociation,
- Anticiper et préparer une mobilité externe, se réorienter, changer de métier,
- Retrouver un emploi accessible, le plus proche possible de vos aspirations et de vos capacités.

 

Le financement de votre bilan de compétences

 

Le bilan de compétences est financé par votre Compte Personnel de Formation sur le site: www.moncompteformation.gouv.fr 

Coût d’un bilan de compétences :

- Financement CPF : Forfait de 1600 €, pour une durée de 17 à 20 h.
- Financement CPF jeunes salariés (moins de 4 ans d’expérience professionnelle) : Forfait de1250 € pour une durée de 13 à 16 h.
- Financement AIF, si accord de pôle emploi : 1500 € pour une durée maximale de 24h.
- Financement OPCO : En fonction des instructions de l’OPCO.

 

Cette liste n’est pas exhaustive. Il est dans tous les cas question de :

Repérer vos atouts en termes de compétences acquises, qualités personnelles, capacités.

Vous projeter dans un avenir professionnel choisi, en phase avec la réalité du marché du travail, et en adéquation avec vos valeurs, vos intérêts, votre potentiel.

Construire un plan d’action le plus précis et réaliste possible pour concrétiser votre ou vos projets.

 

·  Il n’y a pas de prérequis pour réaliser un bilan de compétences.

·  Le bilan de compétences est personnalisé et individualisé. L’entrée en bilan peut se faire quand vous le décidez. La planification des séances se fera en fonction de vos disponibilités.

·  Nos locaux sont accessibles aux personnes à mobilité réduite.

·  100 % des bénéficiaires ont construit un projet professionnel à la fin de leur bilan de compétences (Données exhaustives sur les 12 derniers mois).

 

Ce coût n’impacte pas les possibilités de financement d’une formation longue de changement professionnel par le « CPF de transition ».